Musique

Ear candy – Lianne la Havas


L’autre jour, je vous dévoilais que la simple évocation d’une origine scandinave m’amenait à m’intéresser à un artiste.
Aujourd’hui, un pas de plus dans la découverte de mes travers musicaux un peu étranges, et celui-là, à mon avis, mériterait sans doute une petite analyse – y a-t-il un psy dans la salle ?

Parfois, donc, je m’intéresse à une chanteuse parce que je trouve qu’elle me ressemble un peu, mais en super mieux.
Mieux de la beauté, mieux du cheveux, mieux de la musique, mieux du style.
Mieux quoi.
Une sorte de moi telle que j’aimerais être !
Alors je ne sais pas si c’est un truc hyper narcissique, si je me cherche dans les artistes, en tout cas je m’y retrouve un peu, parfois.
Quand j’avais dit qu’on avait besoin d’un psy c’était pas trop des blagues, vous noterez.

Lire la suite, vite !

29 comments
Musique

Ear Candy – Bernhoft

Un jour je vous parlerai plus en détail de ma fixette scandinave, grâce à laquelle que je me suis intéressée à Bernhoft. Parce que, oui, si j’ai tendu l’oreille la toute première fois où j’ai entendu parler de lui, c’est à l’évocation de ses origines norvégiennes. En levant les yeux, j’ai donc découvert ce mélange incongru, un drôle de bonhomme à lunettes et à houpette qui a un peu beaucoup de soul dans les veines. J’étais déjà un peu piégée, alors autant vous dire qu’après être tombée sur ces jolis visuels, tout de typo et de bokeh mêlés, j’étais foutue.

Découvrir Bernhoft !

25 comments
Musique

{concours} – Les Inrocks Black XS

IMG_0751.jpg

Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui c’est jour de concours !
Je crois d’ailleurs bien que c’est le premier non ? Devrais-je faire un voeux ?

2 places sont à gagner pour la soirée du vendredi 4 novembre du festival les Inrocks Lab à la Cigale, avec au programme James Blake, Laura Marling, Cult et Singtank. Si vous êtes libres comme l’air et sur Paris ce soir là, laissez moi juste un commentaire en renseignant bien votre mail dans le champ ad hoc, et je tirerai au sort l’heureux gagnant qui repartira avec deux places + le tote bag fièrement arboré par notre modèle bénévole + si on s’y croise (car 2 invitations m’ont été offertes) je vous raconterai une bonne blague !
Ha ça vend du rêve la tout de suite.

Allez vous avez jusque lundi soir, 20h !

IMG_0769.jpg

Mais à part ça, les Inrocks Black XS c’est aussi une quarantaine d’artistes dans plusieurs villes de France, si vous voulez en savoir plus, c’est par ici. (il y a même une appli iPhone pour ne rien rater)

Et en Bonus, la photo qui ne sert à rien. DU TOUT.
IMG_0779.jpg
Bon week end !

[EDIT] Bravo à Margaux (commentaire numéro 6) qui a remporté les places ! (désolée du retard pour la publication des résultats :p ) Vu que ce concours vous a plu, j’essaierai d’en organiser d’autres prochainement ! [/EDIT]

68 comments
Création

♥ Lullatone


J’ai régulièrement des coups de coeur lors de mes ballades quotidiennes sur la toile, mais foi de cococerise, ça fait bien longtemps que je n’en ai pas eu un si gros ! Tout a commencé par une petite vidéo, si mignonne que je m’apprêtais à vous la twitter, mais heureusement, la curiosité piquée au vif, j’ai eu envie d’en savoir un peu plus sur ses auteurs: Lullatone.

À l’origine de ce groupe, un américain et une japonaise, amoureux dans la vraie vie et qui concoctent depuis le Japon de jolies mélodies pop, douces et sucrées et à base d’instruments éléctroniques et d’instruments jouet. Un univers minimaliste et adorablement régressif qui ne se limite pas à la musique. Illustration, vidéos, jeu… tout chez eux semble prétexte à la créativité et aux surprises.

Ils ont notamment créé un jeu musical inspiré d’un de leur album (jouable en ligne ou à télécharger gratuitement sur iPhone)

Lullatone App

Et en voulant en apprendre un peu plus, j’ai découvert, via leur blog, leur photos, un peu de leur vie, et j’ai eu l’impression de goûter un peu l’air du Japon.
Découvrir Lullatone

17 comments
Musique

Un armistice (n. m.)

Armistice

Coeur de pirate fait partie des artistes auxquelles je me suis intéressée trop tard. Quand j’ai voulu -vraiment- l’écouter, je l’avais déjà trop entendue. Alors loin de moi l’idée d’être une snob de la musique qui ne s’intéresse qu’au truc trop hype que personne ne connait hein – quooiii ? Mais tu ne connais pas Crumpet-Zombies* ? Oh mais tu ne peux pas passer à côté voyons, c’est fa-bu-leux. By the way j’adore ta blouse, c’est vintage ? – disons que c’était juste un RV raté.

Du coup, Armistice c’est un peu ma deuxième chance avec Béatrice Martin, qui a eu la bonne idée de s’associer à Jay Malinowski pour un side-project, comme ils disent, une bonne manière d’explorer d’autres horizons musicaux et de sortir des petites cases dans lesquelles on est trop vite rangés. Et ils ont bien fait non ? J’aime beaucoup l’univers qu’ils ont créé… ça donne envie de road trip et de grands espaces.


© Mélanie Swerdan


Armistice

Et sinon, la première et la dernière photo ont été prises à l’occasion d’un de leur showcase (merci Anthony !). Enfin « prises » c’est un bien grand mot, disons que j’ai tendu le bras dans toutes les directions au-dessus de ma tête en appuyant sur le déclencheur pour obtenir… et bien pas grand chose de potable ma foi, entre la très faible luminosité, la mise au point plus qu’hasardeuse, forcément, et les têtes de gens partout. Du coup, j’ai forcé à mort à mort sur la retouche. Histoire de sauver les meubles.
Oui le noir et blanc sauve souvent les meubles, ça donne un côté « artistique mystérieux c’est exactement ce que je voulais faire » © Pouf le cascadeur

Armistice: en écoute sur Bandcamp (où vous pouvez acheter & télécharge leur EP d’ailleurs)

* ce nom de groupe semble libre, si toutefois ça intéresse quelqu’un…

35 comments
Musique

Music (& lyrics) & Picnic

Picnic musicIl y a des jours où je suis bien contente de lutter contre ma nature casanière pour sortir de chez moi. Surtout quand il s’agit de traverser Paris pour rallier le bout de la ligne 7bis, cette micro ligne un peu oubliée dont on connait l’existence mais qu’on n’a la plupart du temps jamais prise… à moins d’avoir vraiment eu quelque chose à faire sur l’une de ses 7 stations.

Picnic musicEt hier était un de ces jours, puisqu’avait lieu au parc de la Butte du Chapeau Rouge une session Pic Nic Music, une belle initiative des filles du blog We Pop. Le concept ? On ne peut plus simple, comme son nom l’indique, on ramène son pique-nique, on s’installe sur l’herbe et on profite des prestations acoustiques de groupes pop rock français. Au programme, du lourd qui m’a grandement motivé à me déplacer, avec entre autre autres Lilly Wood & The Prick, Gush, Puggy ou encore Bertrand Belin (raaaaah ♥), mais aussi de belles découvertes, comme I love my neighbours, La Fiancée (dont Anne So avait pourtant déjà parlé ici) ou encore Amber ant the Dude * Oui, oui, le groupe d’Ambre de la nouvelle star, même que Ramon est venu la soutenir et qu’après ils ont fait un mini-boeuf avec d’autres recalés mais j’étais déjà partie contrairement à ce que la vidéo pourrait faire croire
* liste tout à fait non exhaustive, de mémoire et subjective

Gush

I love my neighbours

Lilly Wood and the prickLe résultat était, j’avoue, au-délà de mes espérances, malgré des débuts un peu poussifs. Des artistes qui jouent le jeu de la proximité, et qu’on découvre tantôt drôles, tantôt timides ou juste incroyablement pro, une scène virtuelle et mouvante qui se retrouve parfois en plein milieu des gens – nous avons du, avec grand plaisir, pousser nos sacs pour accueillir les dernières prestations à 10 cm de nous… et puis, une ambiance détendue et plutôt familiale – même si j’ai arrêté de compter les derbies – collants plumetis – headband – robe liberty – dentelle – wayfarer rappelant que tout ça était, quand même, un peu hype.

C’est toujours extrêmement instructif de découvrir des groupes en dehors de la mécanique bien huilée des concerts. Certains, sans balance ni bonne acoustique, s’en sortent avec un tel brio, qu’on comprend vite qu’ils n’ont pas percé juste à cause de leur look.
(et pour en avoir fait l’expérience avec MiLK & Fruit Juice, je sais Ô combien l’exercice du concert acoustique en plein air ou en appartement n’est pas simple)

Picnic music
Minor Sailor

Vraiment, il faisait bon être assis dans l’herbe hier.
Et je pense que Jennifer, que j’ai retrouvé là-bas par un heureux hasard, ne dira pas le contraire ! ^^

Picnic music

Picnic music

Picnic music

Alors bien sûr, ce genre d’évènement ouvert à tous et en plein air apporte son lot d’impondérables. Et, si la météo a plutôt été de notre côté, il a fallu composer avec la présence, certes brève et ponctuelle – mais néanmoins mémorable – de la vieille un peu bourrée qui quémande une bière / une clope / un peu d’attention – et dont la seule façon de la calmer a été… de la faire poser pour la prendre en photo (???)
Si quelqu’un cherche un concept de nouveau blog mode, y a peut-être un créneau à prendre

Et aussi de la « pas si vielle mais on ne sait plus trop à force » femme, qui non, décidément, n’allait pas laisser La Fiancée faire son set sans nous faire l’honneur d’une performance de danse africaine… et qui très très sûre d’elle, prenait tous les applaudissements à son compte.

Mais ce sont aussi tous ces petits imprévus, bien loin de la perfection habituelle des concerts (quoi que, parfois il faut aussi s’en coltiner des lourdingues…) qui rendent ce genre de session musicale hors-norme et attachante.

Je ne saurais vous dire par contre, comment être au courant de la prochaine session. J’ai pour ma part reçu un petit mail vendredi m’informant et m’invitant à m’y rendre (un grand merci à Lucie, au passage), mais j’imagine que par Facebook ça doit marcher.
Mais en fait j’en sais rien, j’ai plus de compte Facebook

Ah, et pour finir, les différents sets ont été filmés par le blog du transistor. Je vous ferai signe quand elles seront en ligne, mais en attendant, voici sur le site du Hiboo quelques vidéos filmées lors de la session précédente

Picnic music

D’autres photos sur mon FlickR

49 comments